Paris, mon amour

Tu pourrais croire que l’ayant vu tant de fois en photos, tu la connais déjà. Tu pourrais croire qu’ayant entendu tant de fois parlé d’elle, tu la connais déjà. Mais tu te tromperais, tu ne peux pas la connaître tant que tu ne l’as pas devant toi, ne parles pas avec elle et ne l’écoutes pas. Et alors tu verrais qu’elle ne ressemble pas aux photos que tu as vues et qu’elle n’est pas comme ils te l’ont raconté. Parce qu’elle a beaucoup de visages, beaucoup de personnalités. Au moins un pour chaque amant.

Tour Eiffel

L’un cherchera en elle cet amour bohème qui dessine les ombres de Toulouse Lautrec dans les rues étroites de Montmartre, de peintres de croquis pour quelques euros, amour de poètes maudits au Moulin de la Galette ou au café Le Consulat.

Pour un autre, elle sera élégante, coquette, hautaine aussi, aux goûts luxueux. Une petite princesse raffinée, amoureuse de la mode et des boutiques de la rue Royale. Ses meilleurs amis seront les diamants de la Place Vendôme et le rendez-vous sera toujours avec du champagne, peut-être dans la crêperie de la Compagnie de Bretagne.

Les uns et les autres peuvent accrocher un cadenas avec leurs initiales au Pont des Arts et jeter la clef dans la Seine.

Notre Dame

Elle peut porter des lunettes en plastique, elle peut aimer le cinéma indépendant, la musique indé et passer des heures au centre Pompidou, appelé Beaubourg, pour regarder l’art d’avant-garde dans un bâtiment encore plus d’avant-garde (et étrange). Elle peut avoir les ongles de pieds vernis en rose, porter des sandales, une robe d’été et une capeline. Alors elle ira à Paris Plage ou à un café de Montparnasse, où tout le monde s’assoit en regardant vers la rue pour voir et surtout pour être vu. Parce qu’elle est toujours coquette.

Elle est bonne étudiante, elle comprend toutes les langues, chinois à Belleville, arabe à Couronnes, anglais et espagnol au Champs de Mars. Certains disent même qu’elle parlait latin autour de la Sorbonne. Mais avec les inconnus et les visiteurs, elle parle seulement français. Ce n’est pas de l’ignorance: c’est de l’orgueil. Et les motifs ne manquent pas. Elle pourrait te raconter des histoires qui remontent aux débuts des Temps…des histoires épiques, des rois mérovingiens, dont certains sont enterrés à la basilique Saint-Denis et d’autres perdus pour toujours pour avoir construits leurs tombes en métal fissible; elle peut raconter des légendes sur Marie Madeleine et sur des calices saints, des reines-enfants et des jours de terreur révolutionnaire qui se terminèrent dans les catacombes pour beaucoup et dans le Panthéon pour quelques-uns, elle pourrait te donner des nouvelles d’une résistance patriotique et aussi d’un ingénieur qui voulait toucher le ciel avec une tour de métal appelée la Dame de Fer.

Elle peut être appliquée, comme les fourmis en veste qui parcourent, à midi, le quartier financier de La Défense: un ensemble impressionnant de gratte-ciels en verre, qui, un jour de 1990, se sont revêtus de lumière et de musique comme personne ne l’a jamais plus vu. Pourtant, elle ne manque ni de musique ni de danse et elle aime tous les styles: chansons françaises lors d’une fête populaire sur le Canal de l’Ourcq, tango à Montreuil, salsa à la Rue Papillon, hip-hop dans le métro, valse à Versailles, opéra à la Bastille, classique à Châtelet…

Elle peut avoir une allure décontractée et sportive le jour et faire du jogging au Parc des Buttes Chaumont. Mais la nuit, elle montre ses meilleurs habits de fête. Son visage est éclairé, avec un éclat blanc si elle regarde vers le Sacré Cœur, ocre si elle regarde vers l’Arc de Triomphe et avec mille étoiles à chaque heure si elle se tient près de la Tour Eiffel.

Parce que Paris est une femme. Et tu ne la connais pas tant que tu ne l’as pas écoutée et ne lui as pas parlé. En français, bien sûr!

Safe Creative #1110300408747

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s